Les distributeurs d'énergie planchent sur le remplacement, à partir de 2012, des compteurs actuels par des appareils "intelligents" permettant la facturation en temps réel, rapporte mardi Le Soir. Ces appareils électroniques permettront un échange de données constant entre ledit compteur et le centre de contrôle. Les fournisseurs pourront dès lors établir une facture en temps réel sur base de la consommation du mois écoulé. Les clients auront une vision plus claire de l'énergie qu'ils utilisent.

Le coût de ce changement, qui nécessitera plusieurs années, est évalué à près de trois milliards d'euros, un montant qui sera à charge des clients. Ce qui devrait générer, selon des estimations du distributeur Sibelga, un coût annuel pour les ménages de 25 à 50 euros.

Un tel compteur permettrait d'ouvrir et de fermer les compteurs à distance lors d'un déménagement. L'Union européenne veut équiper 80% de ménages européens de compteurs européens avant 2020. Eandis prévoit de lancer des projets pilotes en Flandre dès 2012. A Bruxelles, Sibelga devra procéder aux premiers remplacements en 2013.