Le personnel qui se fait vacciner peut bénéficier d'un congé spécifique. Syndicats et employeurs avaient toutefois décidé qu'il durerait le temps nécessaire à effectuer le vaccin.

Pour certaines fonctions, il devrait toutefois être étendu, estime la CSC Transcom, qui se base sur une décision du régulateur aéronautique américain (Federal Aviation Administration) stipulant que le personnel volant n'est pas autorisé à voler jusqu'à 48 heures après la vaccination.

La CSC Transcom demande que les fonctions liées à la sécurité de l'aéroport - notamment les pompiers - soient également prises en compte. Le syndicat exige une consultation sectorielle à ce sujet.

Pour les fonctions telles que les pilotes ou les contrôleurs aériens, c'est la Direction générale Transport aérien du SPF Mobilité qui établit les règles.