Le fondateur de Quadriga CX avait trop bien sécurisé les mots de passe permettant de retrouver une fortune en dollars

Selon l’agence de presse Bloomberg qui relate l’événement, les membres de la start-up américaine Quadriga CX sont très mal à l’aise. Leur patron, Gerald Cotten, fondateur de l’entreprise d’opérations sur cryptomonnaies, est décédé fin janvier de manière inopinée, à l’âge de 30 ans. Ce dernier avait multiplié les mesures de sécurité pour éviter que les cryptomonnaies détenues puissent faire l’objet d’un vol par des pirates informatiques. En 2014, une entreprise japonaise du même type s’était ainsi fait dérober quelque 500 millions de dollars.

Gerald Cotten stockait donc les bitcoins, et autres ethereum hors du système informatique du site de change. Le souci, c’est que tous les appareils de ce dernier étaient soigneusement encryptés, et qu’en dépit de l’intervention d’informaticiens et de hackers spécialisés pour tenter de retrouver les monnaies sur ses appareils, les sécurités de feu Cotten tiennent bon. On parle ici d’une fortune évaluée à 190 millions de dollars. Comme le monde des cryptomonnaies reste relativement opaque, les autres dirigeants de Quadriga CX sont désormais montrés du doigt sur les forums spécialisés. On leur reproche d’avoir fait disparaître les cryptomonnaies et de se servir du décès de Gerald Cotten pour couvrir leur méfait… Le site est fermé pour enquête.

© D.R.