Deux sociétés ont lancé conjointement mardi un portail internet (www.sendingmycv.com) sur le marché belge afin de permettre aux chercheurs d'emploi d'envoyer leurs candidatures spontanées de façon simple, massive, rapide et ciblée. Objectif: au-delà des entreprises les plus connues et de celles de leur voisinage, leur permettre de toucher les PME, pour leur quasi totalité inconnue, alors qu'elle représentent 80 pc du marché de l'emploi.

Sending my CV est une initiative commune d'E-mail BROKERS et 4Advice, deux entreprises belges issues des secteurs des nouvelles technologies, du marketing et de la communication. La première est active dans l'e-mail marketing, un marché dont elle est leader européen grâce à sa base de données de plus de 11 millions d'entreprises dans plus de 35 pays. La seconde est spécialisée dans le développement de projets marketing novateurs.

Le ministre bruxellois de Economie et de l'Emploi, Benoît Cerexhe, a décidé de soutenir cette initiative, et n'exclut pas de la mettre en lien avec l'Office Régional Bruxellois de l'Emploi (ORBEm).

Sur le portail www.sendingmycv.com, deux outils en ligne gratuits aident tout d'abord l'utilisateur à rédiger un CV et une lettre de motivation précis, adaptés et professionnels. Il s'agit de mettre le plus possible en valeur les compétences du candidat, histoire de doper ses chances auprès des employeurs potentiels.

Cette première étape accomplie, l'utilisateur peut alors passer à la section payante du site qui lui sera accessible soit grâce à une carte prépayée (en générale offerte par un sponsor), soit au moyen de sa carte de crédit/débit.

Sending my CV sélectionne d'abord les employeurs qui correspondent aux compétences et aux desiderata du candidat au sein d'une base de données actualisée de plus de 100.000 entreprises en Belgique. Ensuite, le candidat lui-même valide les entreprises auxquelles il veut envoyer son CV.

Une fois que ses candidatures ont été envoyées par les serveurs de Sending my CV, celui-ci peut à tout moment vérifier le nombre d'e-mails qui ont été finalement lus, le nombre d'annexes ouvertes, quelles informations ont été consultées, etc.

Le tout pour un coût de 50 euros par 500 employeurs contactés..., ce qui représente un coût environ cinq fois moins élevé que l'envoi d'un CV par la Poste, assurent les deux sociétés à la base de l'initiative.

Le ministre Cerexhe a indiqué mardi, à l'occasion du lancement du site, qu'il étudierait la possibilité d'inclure ce projet (carte pre-paid) dans le kit à l'emploi des jeunes (aux côtés des chèques langues, TICS, carte de tram...).

Selon lui, hormis les atouts du dispositif pour l'ensemble des chercheurs d'emploi, l'intérêt de cette nouvelle initiative réside notamment dans le fait que 90 pc des entreprises bruxelloises (de + de 10 pers) sont raccordées et 60 pc ont leur propre site et que le marché du travail déborde les frontières régionales et nationales. Par ailleurs, ce portail aide les PME à mieux recruter. Souvent, celles-ci n'ont pas les moyens de diffuser des annonces ou de lancer des campagnes de recrutement comme les grosses sociétés, a-t-il souligné.

Le ministre a encore insisté sur le fait que le site permettait aux Bruxellois d'avoir une meilleure perception du marché hors de la Région-capitale.