Le premier jour des soldes s'est conclu par un résultat moins bon qu'en 2007, selon diverses fédérations de commerçants. Unizo (la fédération des indépendants flamands) parle d'une baisse de chiffre d'affaires de 2,5%, alors que le SNI (Syndicat neutre des indépendants) avance un chiffre de -1,5%. La fédération de la distribution (Fedis) parle de son côté d'un statu-quo des ventes de vêtements et de chaussures.

Les soldes d'hiver ont cette année débuté un jeudi, ce qui est traditionnellement moins porteur vu que la plupart des consommateurs étaient au travail. La plus forte baisse du chiffre d'affaires (-2,5%) a été communiquée par Unizo qui a mené un sondage auprès de 150 commerçants.

Le syndicat neutre des indépendants qui a de son côté interrogé 170 commerçants, a noté une baisse de 1,5% du chiffre d'affaires. En revanche, la fédération de la distribution parle d'un statu-quo des ventes de vêtements et de chaussures par rapport à la même période en 2007. Bon nombre de commerçants ont ouvert une heure plus tôt en ce premier jour de soldes et certains ont ouvert plus tard que d'habitude. Les rues commerçantes du pays ont été animées voire parfois très animées. A Bruxelles, la menace terroriste ne semble pas avoir eu d'impact sur l'affluence.

Les vêtements les mieux vendus ont été des articles typiquement d'hiver, tels que des anoraks, des gros pulls, des bottes, en raison des faibles ventes de novembre et de décembre, selon la Fedis qui précise que les réductions offertes varient de 30 à 50%, avec des pointes allant jusqu'à 70%. Selon le SNI, les ventes ont diminué de 2% en automne en Wallonie par rapport à la même période en 2007. Globalement, environ 40% des collections d'hiver sont toujours disponibles en magasins, contre 35% les autres années.

Les fédérations s'attendent à ce que la période des soldes sera aussi bonne que l'an dernier. Elles prévoient un afflux de consommateurs ce week-end. Deux tiers des magasins de vêtements et de chaussures seront ouverts dimanche. Les soldes courent jusqu'au 31 janvier. Selon une étude de Fedis, 56% des Belges savent exactement ce qu'ils veulent acheter pendant les soldes. Ils effectuent en général ces achats pendant la première semaine et les femmes sont les plus intéressées par les soldes.