Le groupe informatique Cegeka et l’opérateur télécom B2B Citymesh annoncent une alliance stratégique inédite pour devenir un opérateur d’envergure en Belgique.

Notons tout de même un point important, l’acteur sera actif en B2B (Business to business), donc uniquement accessible pour les entreprises et non pour les particuliers. On ne parle pas ici d’un quatrième opérateur “mobile”.

"Nous serons un acteur B2B. La 5G n’est pas uniquement faite pour le streaming Netflix mais bien pour des usages industriels. Le réseau Wifi étant moins sécurisé, la 5G nous permettra de développer des applications concrètes pour les entreprises", avance Stijn Bijnens, CEO de Cegeka.

Concernant une possible évolution vers le marché des particuliers à terme, le CEO est clair, ce n’est pas dans les plans. “Je ne pense pas qu’il y a un business pour nous là-dedans. Nous sommes pragmatiques. La 5G sera décisive mais surtout pour le B2B. C’est là-dessus que nous nous focalisons”, ajoute-t-il en signalant avoir déjà développé des projets avec le port de Zeebruges et l’aéroport de Zaventem.

Objectif: devenir un opérateur industriel incontournable

Auparavant, seuls Citymesh, qui veut fournir des services télécoms aux entreprises, et l’entreprise de télécom wallonne Gridmax avaient des droits d’utilisation pour des fréquences appropriées pour la 5G. Cegeka a racheté Gridmax en mai et ainsi sa licence d’exploitation pour la bande 5G.

Si le groupe dispose déjà des licences provisoires, il devra néanmoins attendre la mise aux enchères du spectre qui devrait avoir lieu fin 2021, voire début 2022, pour pouvoir exploiter réellement le potentiel de la 5G.

"Cette union des forces créera le quatrième opérateur national, c’est-à-dire le premier véritable opérateur industriel", ajoute tout de même le CEO,

"La véritable force des réseaux privés 5G pour le marché B2B réside dans la virtualisation des infrastructures, les outils d’IA pilotés par les infrastructures Edge et Cloud", précise le communiqué commun des deux entreprises.

Dans la foulée de l’annonce de partenariat, Cegeka précise prendre une participation majoritaire dans Citymesh mais sans donner plus de précisions quant aux montants engagés.

“Ensemble, ils pourraient donner une impulsion supplémentaire au marché de télécommunications pour les entreprises (B2B) en plus des opérateurs de réseaux mobiles traditionnels (Proximus, Orange, Telenet/Base) qui se concentrent par contre principalement sur le marché de télécommunications pour les consommateurs (B2C)” commente de son côté l’IBPT, le régulateur fédéral des télécommunications.

“Étant donné que le tandem Cegeka/Citymesh est relativement nouveau sur le marché des télécommunications, cela nous semble ne pas poser de problèmes de concurrence à première vue”, ajoute le porte-parole du régulateur.