Dans le cadre de la pandémie de Covid-19, le Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale a décidé jeudi de renforcer les mesures économiques pour certains secteurs parmi ceux les plus touchés par la crise sanitaire et les mesures d’urgence décidées par le Conseil national de sécurité.

Finance&invest.brussels va recevoir une injection de 160 millions d’euros, soit le triple de son capital, dont deux-tiers mis à disposition par la Région bruxelloise et un tiers venant du privé. Ces moyens seront prioritairement consacrés cette année et l’an prochain à la reprise de l’économie bruxelloise afin de faire face à la crise mais aussi pour soutenir la transition économique.

Un plan d'investissement sera mis sur pied et des efforts seront déployés pour renforcer le potentiel de croissance des entreprises bruxelloises afin de stimuler l'emploi à Bruxelles.

Les restaurants, cafés et hôtels bénéficieront d'un soutien, par le biais d’emprunts, afin de faire face aux graves problèmes de liquidité dont souffre le secteur Horeca, fermé depuis le 13 mars dernier. Avec cet outil, le Gouvernement bruxellois vise les grands établissements de l’Horeca et les hôtels comptant 50 employés ou plus. Pour les petites entreprises, une prime de 4.000 euros a déjà été mise en place.

"Avec cette décision, la secrétaire d'État Barbara Trachte et l'ensemble des membres du gouvernement bruxellois nous envoient un message fort en temps qu'actionnaire majoritaire", a réagi Pierre Hermant, le CEO. "Notre Président Denis Knoops, notre Deputy CEO Franc Bogovic et moi-même entamerons dès lundi un roadshow "virtuel" avec les actionnaires privés. Des actionnaires qui souhaitent combiner rentabilité et impact sur l'économie bruxelloise pour mettre Bruxelles sur la carte dans l'intérêt des Bruxellois, de nos entreprises et de l'emploi. Cette recapitalisation est avant tout un signal fort pour les PME , les start-up et scale-up bruxelloises. C'est aussi une marque de confiance pour le travail réalisé par les équipes de finance&invest Brussels."