L'accord trouvé, qui devrait rassurer les travailleurs de l'Horeca, doit encore être avalisé au parlement.

Selon nos informations, confirmées par le président du MR Georges-Louis Bouchez, les anciens partenaires de la Suédoise sont parvenus à s’accorder sur une proposition de loi qui réduit à 6% la TVA dans le secteur Horeca, pour un an, valable à partir de la réouverture.

Une proposition qui vise à éviter les faillites et les pertes d'emploi dans un secteur fortement impacté par la crise sanitaire. D’autant que la réouverture des activités de ce secteur qui emploie près de 8.700 sur la seule ville de Bruxelles, n’est pas encore pour demain. Ce n’est que le 8 juin prochain que l’on devrait connaître les modalités d’une réouverture éventuelle et progressive des restaurants, puis des cafés et des bars. Le respect des règles de distanciation sociale ne permettra donc pas avant un bon moment à ces établissements, fermés depuis la mi-mars, de fonctionner comme avant le début de la crise sanitaire.

Les discussions doivent maintenant se poursuivre au parlement pour que l'accord soit avalisé.