Fort de son Esplanade de Louvain-la-Neuve, l'o-pérateur immobilier bruxellois Wilhelm & Co a lancé hier à Liège les travaux de la "Médiacité", sur la Dérivation de la Meuse, dans l'ancien quartier industriel du Longdoz. A la différence des centres commerciaux classiques, ce sera une "cité des loisirs et des médias".

Industries culturelles

D'emblée, promoteur et pouvoirs publics lui ont assigné trois fonctions de revitalisation urbaine. Sur les friches dépolluées des laminoirs d'Espérance-Longdoz, on trouvera certes une imposante galerie couverte regroupant 105 commerces. Mais un pôle de loisirs s'y ajoutera. Ce sont finalement les cinémas de Kinepolis Group qui l'ont emporté face à UGC, les Belges acceptant une jauge de huit salles face aux seize exigées par les Français. Kinepolis, outre le Palace, au Pont-d'Avroy, dispose déjà d'un multiplexe à Rocourt, tandis que l'ASBL Les Grignoux érige son nouveau complexe "Sauvenière" au centre-ville, dans une acception très large de l'art et essai. Il importait donc de limiter le nombre de nouveaux sièges.

La Ville, subsidiée à 60 pc par la Région, y installera de même une patinoire olympique, mitoyenne d'un centre de fitness.

Enfin, Médiacité comporte un troisième volet, qui lui donne toute sa spécificité, le rassemblement d'industries culturelles. La RTBF va y installer son nouveau site de production liégeois, dont un grand studio de télévision de 1200 m². Elle devrait y produire ses "jeux, divertissements, musique et fictions". Et qui dit fictions dit aujourd'hui collaborations. D'où le regroupement, dans d'anciens bâtiments industriels proches et réhabilités, d'une vingtaine de sociétés locales actives dans le cinéma et l'audiovisuel : le "Pôle Image".

Tout cela sur une superficie de 190000 m² et pour un investissement global de 285 millions d'euros, avec ouverture fin 2009. Immobilière Médiacité regroupe le promoteur, Meusinvest et Invest Minguet Gestion, de Laurent Minguet, précurseur, avec EVS et XDC, des industries des médias en terre liégeoise. Quant à la Région wallonne, elle s'ajoute aux précédents dans la société de gestion, Médiacité Management, outre son apport à la RTBF, en parallèle avec la Communauté française.

Style "biologique"

Et c'est l'architecte-designer israélo-anglais Ron Arad, concepteur de grands hôtels et de "malls", qui imprime sa patte à l'ensemble, dans le style "biologique" d'aujourd'hui, sous forme d'une énorme baleine qui, toute en rondeurs, traverse le site de part en part, donnant accès à ses composantes.

Façon de répondre, à quelque 1 500 mètres de distance à vol d'oiseau, à un autre animal étrange, la gare SNCB de Santiago Calatrava, qu'un boulevard, avec passage de Meuse, reliera à la Médiacité.