La grève qui mobilisait le personnel de "Stop & Shop", une filiale américaine du groupe de distribution belgo-néerlandais Ahold Delhaize, a pris fin au bout de 11 jours. Ce mouvement de grogne aura un impact de 90 à 110 millions de dollars (80 à 98 millions d'euros) sur le bénéfice. La direction et les syndicats sont parvenus à s'accorder sur des salaires plus élevés et des avantages sociaux. Les 31.000 employés des 246 magasins sont donc retournés au travail.

Cette grève du personnel dans le secteur des supermarchés est la plus importante qu'ont connue les États-Unis depuis 16 ans. Elle laissera des traces financières. Ahold Delhaize prévoit ainsi un impact sur le résultat opérationnel de 90 à 110 millions de dollars (80 à 98 millions d'euros) en raison de la baisse des ventes et d'autres coûts.