En cette période de crise, de plus en plus d'initiatives voient le jour avec pour but de freiner la propagation du coronavirus qui sévit partout à travers le monde. Materialise, une entreprise belge spécialisée dans l'impression 3D, a créé un ouvre-porte mains libres permettant de limiter le contact avec les poignées de porte et ainsi limiter la circulation du virus.

Ce lundi 16 mars, l'entreprise belge Materialise, créée en 1990 et spécialisée dans l'impression 3D, a annoncé avoir conçu un ouvre-porte imprimé en 3D, qui permet d'ouvrir et de fermer les portes avec les avant-bras, sans utiliser les mains donc et sans entraîner de contact direct avec les poignées de porte. Depuis l'apparition du Covid-19, de nombreux experts se sont penchés sur les modes de propagation du virus et ont estimé que les poignées de porte présentaient un risque élevé de contamination.

En réponse à cela, l'entreprise basée à Louvain a mis gratuitement en circulation depuis le 16 mars le design de cette poignée de porte novatrice, de manière à ce que chaque personne qui dispose d'une imprimante 3D chez elle puisse en profiter en installant ce dispositif. L'ouvre-porte proposé par la société belge peut être placé directement sur la poignée de porte existante et ne nécessite pas le forage de trous.

"En rendant le design disponible numériquement, il peut être produit partout sur des imprimantes 3D et devenir ainsi disponible dans le monde entier en quelques heures", explique Fried Vancraen, CEO de Materialise. "Pour ce projet, nous avons conçu le produit en Belgique et les gens de Chine, d’Europe ou des États-Unis peuvent désormais imprimer l'ouvre-porte en 3D localement", continue le CEO de l'entreprise.

Le fichier, qui contient les plans de la poignée, peut être téléchargé via le site de l'entreprise. Les personnes qui ne disposent pas d'une imprimante 3D à leur domicile peuvent également commander le produit via Internet pour la somme de 40 euros, et seront livrées directement à la maison.