Le gouvernement prépare une loi d'exception pour être en mesure de sauver les banques plus rapidement et plus efficacement. Les actionnaires ne devraient plus pouvoir bloquer la reprise de banques -comme ce fut le cas dans le dossier Fortis Paribas, a annoncé samedi le quotidien financier et économique De Tijd.

Le gouvernement Van Rompuy se penche actuellement sur les moyens d'éviter les crises financières à l'avenir. Une des pistes qu'il veut voir aboutir rapidement consiste à disposer d'un pouvoir renforcé pour intervenir auprès des banques.

Le Premier ministre Herman Van Rompuy veut éviter la répétition du scénario vécu à l'occasion de la reprise de Fortis par BNP Paribas dans lequel la Cour d'Appel avait décidé en décembre dernier que l'opération devait être préalablement soumise aux actionnaires, ce qui eut pour effet d'allonger considérablement la procédure.