Depuis ce vendredi, un bar est installé dans le hall de récupération des bagages de l’aéroport de Bruxelles. Jusqu’à la fin de la semaine prochaine, tous les voyageurs atterrissant à Zaventem seront ainsi accueillis avec un verre et une bière : de la Stella Artois. La pils louvaniste, quatrième marque de bière au monde en termes de "puissance", est exportée dans plus de 90 pays. L’initiative provient de la multinationale AB InBev, qui souhaite réaffirmer son identité belge au travers d’une campagne "Home of Beer". "Nous voulons mettre en avant notre savoir-faire. Nous disposons de cinq sites brassicoles historiques en Belgique et nous souhaitons réaffirmer le lien entre AB InBev et la Belgique", souligne Arnaud Hanset, directeur commercial de la filiale belge d’AB InBev.

Cette année, 94 millions d’euros ont été investis sur les différents lieux de production, dont 49 millions à Hoegaarden pour une ligne de remplissage notamment. De l’argent a aussi été injecté sur le site de Buggenhout, qui accueille la brasserie Bosteels, afin de rendre la production plus respectueuse de l’environnement. La brasserie louvaniste, de son côté, doit se préparer au brassage de la Budweiser pour le marché français. Outre cette centaine de millions d’euros, 240 millions ont été débloqués ces quatre dernières années dans le département de recherche et développement situé à Louvain. Plus de 3 100 personnes travaillent pour AB InBev en Belgique. "Le groupe reste très connecté à la Belgique, notamment avec son siège historique à Louvain", a commenté Carlos Brito. "Nos marques premium sont essentiellement belges et je ne connais pas de pays où elles ne signent pas de bons résultats", a-t-il ajouté.