La start-up bruxelloise Urbantz a conclu avec succès une levée de 6 millions d'euros avec pour objectif de devenir la principale solution européenne de gestion de la livraison du dernier kilomètre.

Fondée en 2015, Urbantz est une plateforme de gestion de livraisons qui "permet de gérer, d'optimiser et de contrôler les opérations du premier et du dernier kilomètre, de la commande initiale au destinataire final", explique le PDG, Jonathan Weber.

Financée au départ sur fonds propres, la start-up avait déjà réussi à lever 2 millions auprès de business angels et de deux fonds d'investissement, à savoir Sambrinvest et Seeder Fund. Grâce à cette nouvelle levée, Urbantz compte non seulement renforcer ses équipes, mais également investir dans le développement de la plateforme et la commercialisation de produits afin de renforcer sa position sur le marché européen.

"Compléter la levée de fonds est une source de fierté et une solide preuve de confiance dans le produit et la stratégie d'Urbantz", se satisfait Jonathan Weber qui décrit Korys et ETF Partners comme "des fonds d’investissement de premier plan."

"Nous sommes impressionnés par la valeur ajoutée qu'Urbantz apporte en améliorant l'efficacité de la livraison du dernier kilomètre de manière durable", a déclaré Brieuc de Hults de Korys. "Urbantz a réussi à se forger une excellente réputation sur ce marché en pleine croissance et nous sommes heureux de pouvoir soutenir cette expansion encore davantage".

Avec des clients en Europe, au Moyen-Orient et aux États-Unis, la pépite bruxelloise ne possède ni camionnettes ni flotte de véhicules mais gère, via une plateforme numérique, toute la chaîne de la livraison en connectant entrepôts, livreurs et clients finaux.

La start-up a notamment développé une solution "SaaS" ("Software as a Service") pour optimiser les tournées de livraison. "Notre solution vise à aider l'industrie à passer à la numérisation des services de livraison tout en réduisant l'impact environnemental de la logistique sur les villes", explique le PDG.

“On arrive à gérer 20 % de volume en plus et à réduire de 15 % le nombre de kilomètres et le temps de livraison”, avaient expliqué Mélanie Applincourt et Michael Darchambeau, deux des cinq fondateurs d’Urbantz, lors de leur participation au "One Hour Challenge" de La Libre et LeanSquare.