A l'issue de deux semaines de procès, un juge de Chicago les a reconnus coupables "de fraude pour leurs rôles respectifs dans des pratiques commerciales frauduleuses et manipulatrices impliquant des contrats à terme sur des métaux précieux cotés en Bourse", selon un communiqué de presse.

Les deux hommes, qui travaillaient pour la deuxième banque allemande à Londres et Singapour, "ont trompé d'autres traders en passant des ordres frauduleux qu'ils n'avaient pas l'intention d'exécuter afin de créer l'apparence d'une offre et d'une demande et d'inciter à négocier à des prix, des quantités et des moments", détaille le département américain du Commerce.

Leur condamnation sera prononcée le 21 janvier.