General Motors a donné peu d'informations mais a toutefois affirmé faire de son mieux pour sauver le site d'Opel Anvers, a déclaré le ministre de l'Entreprise Vincent Van Quickenborne, en marge d'une rencontre informelle organisée par la Commission européenne.

Pour rappel, les différents pays abritant des filiales de GM sont d'avis qu'une approche européenne est nécessaire.