Le président du Conseil de l'Union européenne (UE), le Belge Herman Van Rompuy, a estimé que 2012 avait été "un tournant" dans la crise de la zone euro et a appelé les pays membres à soutenir la supervision bancaire, lors d'une visite à Budapest. "2012 a été un tournant dans la crise de l'eurozone, espérons que le plus dur est derrière nous", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse conjointe avec le Premier ministre conservateur hongrois, Viktor Orban.

Il a cependant prévenu que les états-membres ne devaient pas relâcher leurs efforts après les résultats atteints en 2012 mais continuer à travailler pour avancer vers une supervision bancaire, gage d'une croissance économique durable. "La création d'emplois nouveaux est la meilleure stratégie pour le bien-être des citoyens européens", a-t-il ajouté.

Viktor Orban a souligné que bien que la Hongrie ne soit pas membre de la zone euro, elle soutenait les mesures prises pour son renforcement: l'UE "peut compter sur le soutien de la Hongrie concernant la supervision bancaire et la coordination économique et financière".