La nouvelle version du Code belge de gouvernance d'entreprise, autrefois connu sous le nom de Code Lippens, prévoit de limiter les indemnités de départ des dirigeants de sociétés cotées. Les "parachutes dorés" devraient être plafonnés à 12 mois de rémunération.

Le nouveau Code a été présenté jeudi à la Bourse de Bruxelles par Herman Daems, qui a succédé fin 2008 à Maurice Lippens à la tête de la commission "corporate governance". Composé essentiellement de dirigeants d'entreprises, ce comité se penche sur les questions liées à la responsabilité sociale et à la bonne gestion des sociétés privées.

La nouvelle version reflète la grande attentions portée des derniers mois aux indemnités de départ des patrons. "Nous ne voulions pas passer à côté de ce débat", a assuré Philippe Lamberts (FEB), qui a largement contribué à la rédaction du code.

Il est ainsi prévu que les parachutes dorés soient limités à 12 mois de salaire, en prenant en compte également les bonus et rémunérations variables. Ce plafond peut toutefois être porté à 18 mois en cas de circonstances spéciales (fusion, acquisition ou dispositions contractuelles antérieures, par exemple).