Ryanair a annoncé mercredi l'annulation de nouveaux vols entre novembre et mars prochain. La compagnie aérienne à bas coûts irlandaise opérera en effet avec 25 avions de moins que prévu jusque fin mars, ce qui équivaut à 18.000 vols supprimés sur 800.000. Environ 400.000 personnes devraient être touchées. Elle utilisera par ailleurs 10 avions de moins que d'ordinaire dès avril, sans préciser ici les éventuelles conséquences sur les passagers. La première compagnie d'Europe en nombre de passagers avait déjà été contrainte d'annuler de manière inopinée 2.100 vols entre mi-septembre et fin octobre, ce qui avait touché 315.000 clients, en raison de problèmes d'horaires avec ses pilotes.

© D.R.
© D.R.
© D.R.
© D.R.

Grâce à cette croissance ralentie durant la saison d'hiver, Ryanair disposera de davantage d'avions et d'équipages en réserve dans ses 86 différentes bases, explique-t-elle.

D'après l'entreprise, ces annulations portent sur un vol par jour et par aéroport (à travers les 200 bases en Europe) sur une période de cinq mois, dont la plupart n'ont pas encore enregistré de réservations. Moins d'1% des 50 millions de clients qui seront transportés cet hiver sont concernés et chacun d'eux a été prévenu des annulations, leur donnant la possibilité d'être remboursé ou de modifier leur vol.

Ryanair doit renoncer à ces vols après avoir décidé d'affréter 25 avions de moins sur la période, sur une flotte de 400 appareils, pour en finir avec l'indisponibilité de pilotes en vacances, qui constituent un casse-tête pour les tableaux de service. La flotte pour la prochaine saison d'été (à partir d'avril) sera, elle, réduite de 10 exemplaires, passant de 445 à 435. Ces mesures permettront d'"éliminer tout risque de nouvelles annulations de vols" par la suite, affirme la compagnie.

Celle-ci dit mercredi avoir reçu un vaste soutien auprès de ses 4.200 pilotes et ajoute avoir offert des augmentations de rémunération pour les pilotes basés à Dublin, Stansted, Berlin et Francfort.

En plus des annulations de vols, qui, pour certaines, toucheront Charleroi et Zaventem, 34 liaisons au total seront suspendues entre novembre et fin mars mais aucune en Belgique. La liste complète se trouve sur le site internet de la compagnie.

"Nous présentons nos sincères excuses envers les clients affectés par les annulations de la semaine dernière ou par les changements raisonnables dans les programmes annoncés aujourd'hui", indique le directeur général Michael O'Leary. Tous les personnes lésées par ces différentes annonces se voient attribuer un bon d'achat de 40 euros pour un trajet ou 80 euros pour un aller-retour pour le vol de leur choix réservé en octobre pour la période courant jusqu'à mars 2018.

Ces différents bons, qui sont supérieurs à la compensation légale à laquelle les passagers ont droit, selon la compagnie, devraient représenter un coût inférieur à 25 millions d'euros pour Ryanair. Le montant pour les annulations annoncées la semaine dernière devrait lui aussi se situer sous cette barre.

L'entreprise irlandaise a par ailleurs revu à la baisse ses prévisions du nombre de passagers transportés sur l'ensemble de l'année. Elle table désormais sur 129 au lieu de 131 millions. Le bénéfice devrait lui rester stable: entre 1,4 et 1,45 milliard d'euros.


Test-Achats recommande un peu de patience dans l'utilisation des bons d'achat proposés

Test-Achats recommande aux clients de Ryanair touchés par les annonces récentes d'annulations de vols et ayant reçu un bon d'achat dans le cadre d'une future réservation d'attendre quelques temps avant de les utiliser. Des juristes examinent en effet la validité de cette offre, explique mercredi l'organisation de consommateurs, qui déplore une "confusion totale et totalement inacceptable" pour "600.000 passagers désorientés et préjudiciés". Plus de 250 dossiers y ont été ouverts concernant toutes ces annulations. Ryanair a annoncé mercredi l'annulation de nouveaux vols entre les mois de novembre et mars 2018 après une première série de vols annulés entre début septembre et fin octobre. La compagnie aérienne va en effet utiliser 25 avions de moins que prévu durant la saison d'hiver, ce qui aura des répercussions sur 400.000 passagers. Ceux-ci viennent s'ajouter aux 315.000 déjà touchés par les annulations entre début septembre et le 28 octobre.

Toutes ces personnes ont reçu des bons d'achat à faire valoir sur de prochains vols de Ryanair. Les juristes de Test-Achats examinent en ce moment la validité de l'offre et il leur est dès lors conseillé d'attendre un peu avant d'y répondre favorablement.

L'organisation rappelle aux personnes concernées qu'elles ont droit à une indemnisation en vertu de la règlementation européenne. Elle les invite à remplir le formulaire de demande d'indemnisation et à la faire parvenir à la compagnie par email (serviceclient@ryanair.com) ou par recommandé (Customer Service Department - PO Box 11451 - Swords - Co Dublin - Ireland).

Si, dans les six semaines, aucune réponse (satisfaisante) n'a été donnée, Test-Achats invite les personnes concernées à la contacter via un formulaire web en cours d'élaboration et constituera alors un dossier dans le cadre d'une action judiciaire.