Volkswagen a affiché mardi son optimisme pour l'exercice 2007. Le premier constructeur automobile européen a aussi annoncé une forte progression des résultats l'an dernier, grâce principalement aux réductions de coûts. L'action a gagné 7,96 pc mardi à la Bourse de Francfort.

Le groupe allemand mise sur une "légère hausse" des ventes unitaires cette année. Le chiffre d'affaires et le bénéfice d'exploitation avant exceptionnels, qui sert d'étalon pour les prévisions internes du constructeur, doivent eux aussi progresser grâce à de nouvelles mesures d'économies.

"Les nombreuses nouveautés qui doivent être lancées en 2007 sur les segments actuels et sur de nouveaux segments devraient élargir notre gamme et renforcer une nouvelle fois notre compétitivité", estime le groupe dans un communiqué. Volkswagen tire les fruits d'une excellente année 2006. Sur la période, le bénéfice net a plus que doublé à 2,75 milliards d'euros. Le bénéfice d'exploitation avant exceptionnels a grimpé quant à lui de 51,7 pc à 4,38 milliards d'euros, pour un chiffre d'affaires de 104,87 milliards d'euros, en hausse de 11,6 pc.

Ces chiffres, provisoires, sont tous nettement supérieurs aux attentes des analystes. Volkswagen doit publier ses résultats détaillés le 9 mars. Les résultats ont été gonflés en partie par des éléments exceptionnels. Volkswagen a vendu l'an dernier sa filiale de location de voitures Europcar pour près de 800 millions d'euros. Et la modification de l'impôt sur les sociétés en Allemagne a eu un impact positif de 951 millions d'euros sur les comptes.

Dividende en forte hausse

Principale bonne nouvelle, les fondamentaux s'améliorent après une profonde restructuration. Le groupe a lancé fin 2005 un vaste plan de redressement de sa marque vedette Volkswagen en Allemagne qui doit entraîner 20 000 suppressions d'emplois dans le pays d'ici 2009 et a commencé parallèlement à tailler dans les effectifs sur son site de Bruxelles. Au 31 décembre, Volkswagen comptait 324 875 salariés dans le monde, soit 20 000 de moins environ que fin 2005. Grâce à une gamme remaniée - Fox, cabriolet Eos, variantes de la Golf - les ventes mondiales ont décollé en 2006 de 9,4 pc à 5,7 millions de voitures. Pour fêter cet exercice encourageant, Volkswagen distribuera un dividende en forte hausse à 1,25 euro par action ordinaire contre 1,15 euro en 2005. (AFP)