Le premier groupe automobile européen, l'allemand Volkswagen a vu ses bénéfices grimper au premier trimestre grâce aux réductions de coûts. Mais les performances restent inférieures aux attentes, selon des chiffres publiés vendredi.

Sur les trois premiers mois de l'exercice 2006, Volkswagen a dégagé un bénéfice net de 327 millions d'euros contre 70 millions d'euros un an plus tôt. Le bénéfice d'exploitation avant exceptionnels, qui sert d'étalon pour les prévisions internes du constructeur, a bondi quant à lui de 55,1pc à 726 millions d'euros, pour un chiffre d'affaires de 25,33 milliards d'euros, en hausse de 21,4pc, précise le groupe dans un communiqué.

Ces chiffres sont inférieurs aux prévisions des analystes, tout particulièrement au niveau de l'exploitation. Le groupe allemand a profité sur la période d'une forte progression de ses ventes unitaires (+15,1 pc) avec près de 1,36 million de voitures livrées. Les marques Volkswagen, Audi, Skoda et les véhicules utilitaires ont tous inscrit de nouveaux records de livraisons.

Mais la rentabilité reste insuffisante, reconnaît Volkswagen. «La marge d'exploitation (2,5pc) reste encore très éloignée de nos objectifs. Nous devons encore travailler durement à notre restructuration, notamment chez la marque Volkswagen», résume le directeur financier, Hans Dieter Pötsch.

Le groupe de Wolfsburg pâtit de coûts de production trop élevés, notamment en Allemagne dans sa marque vedette. Pour redresser la barre, il a lancé à l'automne dernier un train de mesures drastiques, qui pourrait entraîner jusqu'à 20000 suppressions d'emplois d'ici trois ans en Allemagne.

Malgré ce premier trimestre globalement décevant, Volkswagen confirme ses objectifs sur l'ensemble de l'exercice. Il mise sur une progression du chiffre d'affaires et du bénéfice d'exploitation avant exceptionnels ainsi que sur une «légère hausse» des ventes unitaires. (AFP)

© La Libre Belgique 2006