Le constructeur automobile allemand Volkswagen va supprimer d'ici la fin 2009 tous ses emplois intérimaires, qui étaient au nombre de 16.500 fin 2008, a annoncé son patron Martin Winterkorn dans une interview au magazine Der Spiegel.

A la question "VW employait fin 2008 encore 16.500 intérimaires (dans le monde), combien seront-ils fin 2009?", M. Winterkorn a répondu: "Nous n'en emploierons plus aucun. C'est moche pour les personnes concernées. Mais il n'y a pas d'autre solution".

Volkswagen évitait jusque là toute prédiction chiffrée mais le directeur financier du groupe, Hans Dieter Pötsch, avait toutefois prévenu récemment que Volkswagen devrait "se séparer du +gros+ des intérimaires" si la conjoncture ne s'améliorait pas. En Allemagne, VW employait fin 2008 quelque 4.500 intérimaires. Beaucoup d'autres postes sont en Europe de l'Est ou encore au Brésil.

Les ventes du premier constructeur automobile européen ont baissé de 15% en janvier et Volkswagen mise sur un recul de 10% en 2009. Volkswagen n'exclut pas d'accuser une perte au premier trimestre en raison de la chute des marchés automobiles dans le monde.

M. Winterkorn a assuré que les emplois du personnel fixe de Volkswagen n'étaient en revanche pas menacés pour l'instant. "Personne chez nous ne pense pour l'instant à des licenciements ou ce genre de choses", a-t-il déclaré.

"Avec le travail à temps réduit, nous avons réussi à ne pas produire des réserves de voitures. Et nous avons une semaine de travail à 35h que nous pouvons réduire à 28h. Nous pouvons ainsi limiter la production et assurer (le maintien) du personnel fixe. Pour cette année, je ne vois aucun problème", a ajouté Martin Winterkorn. VW emploie au total environ 330.000 personnes dans le monde.