Le groupe suédois de construction de poids lourds Volvo va supprimer 600 emplois supplémentaires en Belgique et en Suède outre les 1.400 annoncés fin septembre, en raison d'un recul persistant de la demande en Europe, a-t-on appris mercredi auprès d'un porte-parole.

"Nous avons annoncé aujourd'hui (mercredi) en interne que nous allions supprimer 600 emplois supplémentaires", a déclaré à l'AFP Tommy Kohle, qui a précisé que ces suppressions s'ajoutaient aux 1.400 annoncés le 30 septembre.

Il a également indiqué que les suppressions concernaient les usines suédoises d'Umeaa (150 emplois), de Göteborg (250), et l'usine belge de Gand (200).

"Depuis que nous avions annoncé la suppression des 1.400 emplois fin septembre, la situation dans le monde a continué à se détériorer", a-t-il expliqué, soulignant que cela affectait les clients.

"Ces derniers sont dans l'expectactive", a-t-il ajouté, soulignant la nécessité dans ces conditions d'ajuster les capacités de production à une demande moindre.

M. Kohle a précisé qu'en Belgique, les emplois étaient des postes à durée déterminée et que les contrats ne seraient pas renouvelés.