La fin de la trêve des confiseurs sera-t-elle synonyme de fin de la grève à l'usine de VW Forest ? On le saura vendredi en fin d'après-midi. C'est en effet aujourd'hui que le personnel du site d'assemblage automobile se prononcera sur la reprise du travail, à partir de lundi.

Pour rappel, la direction du constructeur automobile allemand a annoncé, le 21 novembre, la suppression de 4 000 des 5 400 emplois de VW Forest. Cette annonce a déclenché un mouvement de grève générale à l'usine. Depuis lors, ce scénario catastrophe a été quelque peu adouci, la haute direction du groupe promettant le maintien de 3 000 emplois à l'horizon 2009 avec la venue, en exclusivité, de la nouvelle Audi A1. Dans l'intervalle, c'est-à-dire pour 2007 et 2008, la direction belge a annoncé, avant les vacances de Noël, que l'usine bruxelloise recevrait la production de 84 000 voitures (des Polo, des Golf et probablement des Audi A3), ce qui assurerait de l'emploi à 2 200 personnes. Cela suppose une nouvelle organisation du travail, à savoir le passage de 4 à 2 équipes avec de nombreuses journées de chômage économique.

C'est l'un des points sur lesquels devaient discuter, jeudi après-midi, la direction et les syndicats du premier conseil d'entreprise de l'année.

Le vote sur la reprise du travail sera organisé ce vendredi, entre 10 et 16h au restaurant de VW, après une assemblée générale du personnel. Selon Guy Daneel de la CSC-Metal, le résultat du vote devrait être connu vers 17 heures. La grève se poursuivra si 66,6 pc des ouvriers se prononcent contre la reprise du travail. Par ailleurs, les personnes ayant opté pour des départs volontaires (près de 2 000) ne sont pas invitées au vote.

"J'espère que la réponse des travailleurs sera positive. La réponse constitue un signal important pour la direction allemande", a indiqué Jos Kayaerts, le directeur des ressources humaines de VW Forest.