Mardi, vers 17 heures, quelques 1 600 travailleurs de Volkswagen Forest s'étaient portés candidats au départ volontaire, a indiqué Hedwyn De Clercq (FGTB). En fonction de leur ancienneté, ils toucheront une prime oscillant entre 25 000 et 144 000 euros bruts. De quoi inquiéter les syndicats, même si cette liste, rappelons-le, n'est jamais qu'une indication donnée par les travailleurs de leurs bonnes dispositions à quitter l'entreprise, dans laquelle la direction fera un choix. Selon la porte-parole de VW, Evelyne Hélin, la direction qui "avait fixé un seuil de 1500 départs volontaires ne ferme pas la porte à des départs plus nombreux, mais elle n'a pas tous les éléments lui permettant d'évaluer la situation" . Et de rappeler que "les salariés ayant droit à partir en préretraite ne peuvent bénéficier de ce programme de départs volontaires" . En outre, VW "entend conserver, pour assurer l'avenir, les compétences nécessaires à la bonne marche de l'usine et garde à cette fin un droit de veto" sur les départs, a-t-elle souligné, précisant que cela concernerait au plus 5 pc des collaborateurs.

Il n'empêche, "c'est beaucoup plus que prévu et nous ne pourrons peut-être pas redémarrer (le travail)", a estimé Hedwyn De Clercq, précisant que les candidats au départ venaient de tous les départements de l'usine. "Si on continue comme ça, bientôt il n'y aura plus que quelques centaines de personnes qui resteront", a renchéri Pascal Van Cauwenberghe (CSC). En raison de l'incertitude qui plane toujours sur l'avenir de l'usine, les travailleurs optent massivement pour ce qui apparaît certain : l'argent, ajoute-t-il. "La direction doit informer rapidement car nous voulons continuer à préserver l'emploi pour 2009", a-t-il conclu.

Par ailleurs, les préparatifs pour la reprise des activités démarreront mercredi, ont décidé syndicats et direction, mardi, au cours d'un conseil d'entreprise extraordinaire. Le personnel sera à nouveau payé à partir de mercredi également. La direction espère reprendre la production lundi. Les syndicats sont moins optimistes: "Nous voulons des garanties sur la venue de l'Audi A1 et sur la période de transition 2007-2008", a indiqué Jan Vanderpoorten, de la FGTB.

(avec Belga et AFP)