Selon les chiffres définitifs de clôture, le Dow Jones Industrial Average (DJIA) a reculé de 176,58 points, à 8.693,96 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, de 35,84 points, à 1.580,90 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 a cédé 2,20% (20,26 points), à 898,95 points. En forte baisse dès l'ouverture, le Dow Jones a perdu jusqu'à 300 points à la mi-séance, après un repli de 0,82% lundi.

"On a observé le même type de tendance que lundi, les investisseurs sont concentrés sur l'état de l'économie américaine", a observé Marc Pado, de Cantor Fitzgerald.

"En plein manque de confiance, les intervenants sont inquiets pour la consommation à l'approche des fêtes de fin d'année", a-t-il ajouté. Attisant la nervosité, les chiffres des ventes de détail en octobre et l'indice de confiance du consommateur sont attendus vendredi. Selon le stratégiste, les mouvements ont cependant été amplifiés par de faibles volumes pour cause de jour semi-férié (armistice de la Première guerre mondiale).

Les indices ont brièvement limité leurs pertes quand les autorités américaines ont annoncé un plan destiné à aider les propriétaires immobiliers en difficulté, afin de prévenir les saisies de leur logement, par le biais d'une modification vigoureuse des termes de leur emprunt. "Tout ce qui compte pour le marché, ce sont les résultats d'entreprises et la dégradation de l'économie qui se poursuit", a commenté Peter Cardillo, d'Avalon Partners. Le marché obligataire était fermé pour le "Veterans Day".