La Bourse de New York a terminé en forte hausse mardi, dans l'attente du nom du nouveau président américain, dont l'élection devrait mettre fin à une longue période d'incertitude pour les marchés : le Dow Jones a gagné 3,28% et le Nasdaq 3,12%.

Selon des chiffres définitifs, le Dow Jones Industrial Average (DJIA) a pris 305,45 points, à 9.625,28 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 53,79 points, à 1.7800,12 points, alors que des millions d'Américains s'étaient déjà rendus aux urnes pour désigner le successeur de George W. Bush.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 a quant à lui avancé de 4,08% (39,45 points), à 1.005,75 points. Le S&P500 n'avait plus fini au-dessus de la barre des 1.000 points depuis le 13 octobre. "Alors que les Américains ont pris le chemin des urnes pour désigner leur nouveau président, les partisans de la hausse semblent revenir à Wall Street", a constaté Colleen King, de Schaeffer's. "En fait, le marché a avancé en cours de séance de la façon la plus forte pour un jour d'élection depuis 24 ans", a relevé l'analyste. "Les investisseurs pensent que lorsqu'on aura mis la campagne et l'aigreur des discours derrière nous, l'environnement financier et économique sera plus léger et plus agréable", a rapporté de son côté Hugh Johnson, président de Johnson Illington Advisors.

Le marché obligataire a fini en hausse. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans est descendu à 3,765%, contre 3,904% lundi soir, et celui à 30 ans à 4,222%, contre 4,321% la veille.