D'après un communiqué vendredi, Walmart va conserver une participation minoritaire dans Asda, ainsi que des liens commerciaux et une présence au conseil d'administration.

Le groupe américain s'était résolu à mettre en vente Asda après avoir échoué en 2019 à marier sa filiale britannique au numéro deux du secteur au Royaume-Uni, Sainsbury's, une opération retoquée par le gendarme de la concurrence.

La cession d'Asda survient dans un secteur en plein bouleversement au Royaume-Uni en raison de la pandémie, qui a poussé de nombreuses enseignes à investir massivement dans leurs opérations en ligne pour répondre à la demande de consommateurs souhaitant recevoir leurs courses à domicile.

Asda, qui revient sous pavillon britannique après avoir été racheté par Walmart en 1999, précise avoir presque doublé ses opérations sur internet en l'espace de quelques mois.

Les nouveaux propriétaires conserveront le siège de l'enseigne à Leeds (nord de l'Angleterre) et s'engagent à investir plus d'un milliard de livres dans l'activité au cours des trois prochaines années.

Les frères Issa sont à la tête du groupes EG, un mastodonte des stations-service qui en gère 6.000 sur trois continents. Ils exploitent notamment des magasins de stations-service pour les hypermarchés Carrefour en France.