Le groupe américain de médias et de divertissement Walt Disney va racheter les studios d'animation Pixar dans une transaction entièrement réalisée en actions, estimée à 7,4 milliards de dollars, selon un communiqué publié conjointement mardi par les deux groupes.

Jobs indépendant

L'accord de rachat, qui devrait être parachevé cet été, prévoit que 2,3 actions de Disney seront échangées pour chaque action de Pixar.

La transaction est évaluée à 7,4 milliards de dollars, précise le communiqué.

Dans le cadre de cette fusion, Steve Jobs, PDG d'Apple mais aussi de Pixar, sera proposé comme administrateur du groupe Disney, indépendant de la direction, ajoute le communiqué. Les actionnaires de Disney devront valider cette nomination lors de leur prochaine assemblée générale.

Divorce en 2004

Pixar, à l'origine de succès comme «Toy Story», «Le Monde de Nemo» et «Les Indestructibles», est un des deux grands noms américains du cinéma d'animation avec Dreamworks («Shrek», «Gang de requins», «Madagascar»).

Disney était lié à Pixar depuis les années 1990 par des accords de coproduction et de distribution. Mais ceux-ci étaient censés prendre fin cette année après la sortie du dernier film de Pixar, «Cars», attendu sur les écrans en juin. Les deux groupes avaient annoncé leur divorce en janvier 2004.

Fusion pure et simple

Toutefois, le remplacement de Michael Eisner par Robert Iger à la tête de Disney en octobre a facilité la reprise du dialogue avec Steve Jobs. Les deux groupes sont finalement allés au-delà d'un nouvel accord de coproduction/distribution en décidant une fusion pure et simple.

Steve Jobs est le principal actionnaire de Pixar, avec environ 50,6pc des actions en circulation.

© La Libre Belgique 2006