Libre Eco week-end |

La plateforme des distributeurs européens en ligne Cross-Border Europe a sorti cette semaine son classement annuel des 500 meilleures boutiques en ligne. Le principe ? Cartographier les performances transfrontalières de ces acteurs dont le chiffre d’affaires global annuel a avoisiné les 146 milliards d’euros en 2020, en excluant de ce montant les voyages. C’est, assure Cross-Border Europe, une hausse de 35 % par rapport à 2019. Le champion toutes catégories reste comme en 2019, le géant suédois Ikea, avec un chiffre d’affaires transfrontalier de 5,1 milliards d’euros. Le top 10 est ensuite complété par H&M, Pandora, Smyths Toys, Lego, Nespresso, Expert, Cos, Swarovski et "& Other Stories".

Pour la première fois, expliquent encore les experts de la plateforme, "ce top 10 n’est composé uniquement que de retailers omnichannels". C’est dire que cette stratégie mixte qui permet de toucher les acheteurs quel que soit leur moyen d’accès aux biens, est la seule à maintenir aujourd’hui. Elle a permis aux retailers omnicanaux de réaliser un chiffre d’affaires 2020 en hausse de 45 %.

Les nouveaux entrants de ce classement sont Swarovski, Pandora, Expert, Cos et "& Other Stories". Les sortants, reprend l’étude, sont les plateformes dites pureplayer Zalando et Vivino, ainsi que C&A, Zara et Tomtom.

On aura compris que cette évolution dans le classement est liée à la pandémie et aux périodes de confinement décrétées par les États pour ralentir la propagation du virus. Ajoutons à ces éléments la dimension "Brexit", et l’on aura une vue sur les perspectives du secteur, et une explication sur le fait que 67 % des Européens apprécient désormais les facilités offertes par le commerce en ligne. Retenons pour terminer que les boutiques de mode ont perdu 15 % de leur chiffre d’affaires, l’effet de compensation n’ayant pas joué de manière instantanée.