Vivre au sous-sol semi-enterré, une alternative lumineuse (DOSSIER)

Vivre au sous-sol semi-enterré, une alternative lumineuse
©DR
Les Bruxellois sont de plus en plus nombreux à vivre dans des sous-sols semi-enterrés, en duplex.  

DIFFICILE DE RÉUNIR DES CHIFFRES pour rendre compte de l’ampleur du phénomène. Pourtant, la transformation en logement des sous-sols semi-enterrés des anciennes maisons bruxelloises est une réalité, qui devient prégnante à l’heure où le logement vient à manquer dans la

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité