Fiscalité immobilière : la Flandre passe à l'offensive

Fiscalité immobilière : la Flandre passe à l'offensive
©belga
C.M. et R. Meu.
En janvier 2002 déjà, la Flandre innovait en matière de droits d’enregistrement, se lançant dans une triple modification aux accents de révolution : baisse des droits d’enregistrement de 12,5 à 10 % (et de 6 à 5 % pour les biens dits “modestes”, c’est-à-dire au revenu cadastral inférieur à 745 euros); abattement desdits droits sur la première tranche de 12 500 euros, à condition qu’il s’agisse d’un premier achat pour occupation propre;...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité