Le bâtiment du Tri postal, gare du Midi, va faire l’objet d’une occupation temporaire dès cet été, avant de devenir le nouveau siège de la SNCB en 2023

De nombreux reproches ont été faits à la SNCB quant à son laisser-faire face au patrimoine qu’elle possède dans le quartier de la gare du Midi, notamment le bâtiment mythique de l’ancien Tri postal, avenue Fonsny, sur lequel… quelques promoteurs avaient des vues.

Le bâtiment du Tri postal, gare du Midi, va faire l’objet d’une occupation temporaire dès cet été, avant de devenir le nouveau siège de la SNCB en 2023

De nombreux reproches ont été faits à la SNCB quant à son laisser-faire face au patrimoine qu’elle possède dans le quartier de la gare du Midi, notamment le bâtiment mythique de l’ancien Tri postal, avenue Fonsny, sur lequel… quelques promoteurs avaient des vues. 

Sur l’insistance des pouvoirs publics, la société ferroviaire s’est finalement décidée, annonçant, en mars dernier, que le site deviendrait son nouveau siège social en… 2023. 

Trop long pour les riverains qui, portés par une pétition rassemblant près de 7 000 signatures, ont demandé une solution temporaire pour sécuriser les lieux et animer l’espace public alentours. C’est désormais chose acquise : un appel à projets, porté conjointement par la commune de Saint-Gilles et la SNCB, sera lancé début février pour dynamiser les 1 340 m² du rez. Une phase de travaux légers permettra de sécuriser les lieux. 

L’ouverture au public est envisagée début de l’été 2019. Dans leur communiqué commun, les deux partenaires notent que le projet retenu "devra proposer une diversité de l’offre en termes culturels, économiques, participatifs, sociaux, artistiques, de smart city, d’animations et de développement durable. Ce nouveau spot […] devra également intégrer l’aspect participatif et citoyen." Ce projet fait d’ailleurs partie du Plan d’Aménagement Directeur (PAD) en cours d’élaboration pour repenser, rénover, et améliorer la qualité de vie du quartier à l’horizon 2022 et 2030.

Sur le même sujet