Immobilier : pourquoi le quartier du Châtelain, à Ixelles, connaît un tel succès

Les adjectifs ne manquent pas pour décrire le quartier du Châtelain : "tendance", "trendy", "bobo" (bourgeois bohème), mais aussi, "m’as-tu-vu" et "bruyant". "Le Châtelain, c’est le Marais bruxellois", décrit Lancelot Ullens, responsable des ventes au sein de l’agence Latour&Petit. Mais comment expliquer son succès alors que son bâti est moins bourgeois et très divisé ? Explications.

Bar Pepete et Ronron, place du Chatelain
Bar Pepete et Ronron, place du Chatelain ©Alexis Haulot
Repérage : Charlotte Mikolajczak
Ce quartier ixellois, véritable village de voisins, est devenu un village branché aux prix forts.

Il y a plusieurs façons de mesurer le succès immobilier d’un quartier. En recensant le nombre d’agences immobilières qui y sont installées ; à cet aune, avec quelque 10 agences en ses murs, le quartier ixellois du Châtelain l’emporte allègrement. En vérifiant si les prix de vente et de location sont hors normes, pudiquement qualifiés de ‘valeurs de convenance’; à ce titre aussi, le Châtelain est prisé… Mais encore en comparant le territoire tel que les professionnels des transactions

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité