En 9 mois, Colive ouvre 19 maisons en colocation à Bruxelles et Liège

Troisième larron évoluant dans le coliving à Bruxelles, la start-up Colive a choisi un autre mode de développement que ses homologues Cohabs et Ikoab : la sous-location. Elle ne possède donc pas les biens dans lesquels elle installe ses espaces de coliving mais les sous-loue à des propriétaires privés. Un choix qui lui permet d’avancer plus vite que les autres. Voire… beaucoup, beaucoup plus vite !

En 9 mois, la start-up Colive ouvre 19 maisons en colocation à Bruxelles et Liège
©Colive
Troisième larron évoluant dans le coliving à Bruxelles, la start-up Colive a choisi un autre mode de développement que ses homologues Cohabs et Ikoab : la sous-location. Elle ne possède donc pas les...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet