Pourquoi les investisseurs institutionnels misent-ils sur le marché résidentiel belge ?

Les fonds d’investissements ou de pension, assureurs, foncières n’ont jamais manifesté un grand intérêt pour le marché résidentiel belge. Mais cela change. Surtout parce qu’il est stable et résilient. Et que la proportion de locataires augmente.

Parmi les projets de Vicinity, il y a la Chemiserie, 66 logements à Molenbeek, en phase d’achèvement.
Parmi les projets de Vicinity, il y a la Chemiserie, 66 logements à Molenbeek, en phase d’achèvement. ©Architecte A2RC
Charlotte Mikolajczak
Alors qu’en Allemagne, aux Pays-Bas et, dans une moindre mesure, en France, des investisseurs institutionnels occupent une place en vue sur le marché immobilier résidentiel (la capitalisation boursière de l’Allemand Vovonia atteint 40 milliards d’euros), en Belgique, ils se font rares. Mais...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité