Frédéric François, organisateur du salon : "Batibouw est le seul salon de cette ampleur à avoir pris ce risque d’une édition 100 % virtuelle, il fallait oser"

Le démarrage était plutôt lent pour la première édition virtuelle du salon à la tortue, mais la course n’est pas jouée pour autant.

Frédéric François, organisateur du salon : "Batibouw est le seul salon de cette ampleur à avoir pris ce risque d’une édition 100 % virtuelle, il fallait oser"
©Shutterstock

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité