Les logements insolites se multiplient en Belgique : "Bien localisés, ils trouvent directement preneur"

L’offre grandissante de logements atypiques tient à la multiplication des réaffectations et à la nouvelle mode de l’habitat léger. Leur gamme de prix est bien plus étendue qu’on le croit, tout comme leur public.

En immobilier, c’est la localisation qui fait la demande, le prix et la vente. Et c’est encore plus vrai pour les biens atypiques.
©JC Guillaume
Charlotte Mikolajczak
Ils ne sont pas légion, les logements insolites, dans les portefeuilles des agents immobiliers. Mais leur nombre va aller croissant, transporté par deux grandes tendances : d’une part, le phénomène de réaffectation ou de reconversion,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet