Logements insolites : "On pensait que l’option yourte serait moins chère, mais ce ne fut pas le cas"

On trouve souvent les yourtes dans un cadre rural, occupées par des agriculteurs. Si le coût pour Sophie Cailliau et sa famille n'était finalement pas si loin de celui d'une maison classique, l'aspect économique était loin d'être leur seule motivation.

Ce n’est pas dans une yourte, mais dans deux, de près de 50 m² chacune, que vivent Sophie Cailliau et sa famille.
©D.R.
Charlotte Mikolajczak
Ce n’est pas dans une yourte, mais dans deux, de près de 50 m² chacune, que vivent Sophie Cailliau et sa famille. L’une est dévolue aux espaces de vie (salon, salle à manger, cuisine, bureau), avec la chambre des...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet