"Tsunami immobilier" à la Côte mais hausse des prix limitée : comment l'expliquer ?

Malgré l'explosion du nombre de transactions, le prix moyen global n'augmente pas trop par rapport au reste du territoire. Cependant, les prix varient beaucoup selon le type de biens, le nombre de chambres et la localisation.

Knokke reste la commune la plus chère en termes de prix moyens des appartements.
©BELGAIMAGE
Un "tsunami immobilier" à la Côte. Avec la crise du Covid-19, la...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet