Crédit hypothécaire : le taux variable n’est pas le mal-aimé qu’on croit

Tous les emprunteurs ne succombent pas aux sirènes du fixe. Même si le variable paraît peu attractif.

Sur le terrain, les formules variables séduisent encore, tant des investisseurs que de futurs occupants.
Sur le terrain, les formules variables séduisent encore, tant des investisseurs que de futurs occupants. ©BENOIT DOPPAGNE/Belga
Charlotte Mikolajczak
En période de taux d’intérêt hypothécaires très faibles – ce qui est le cas depuis plusieurs années –, le grand public a tendance à opter pour des formules fixes plus rassurantes...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet