Une formation professionnelle pour sauver les vieux ascenseurs bruxellois

Afin d'éviter la disparition d'anciens ascenseurs, la Région bruxelloise souhaite former les techniciens actuels à ces machines d'un autre temps.

Ce sont de véritables joyaux, tant sur le plan esthétique que technique", explique la députée bruxelloise Carla Dejonghe.
Ce sont de véritables joyaux, tant sur le plan esthétique que technique", explique la députée bruxelloise Carla Dejonghe. ©Shutterstock
La région bruxelloise compte 2 309 ascenseurs datant d'avant 1958. Parmi eux, 748 sont repris dans l'inventaire d'Urban.brussels en raison de leur valeur historique. "Mais il y en a plus. Nous voulons préserver ces anciens ascenseurs à treillis. Ce sont de véritables joyaux, tant sur le plan esthétique que technique", explique la députée bruxelloise Carla Dejonghe (Open Vld), citée dans un communiqué. Qui rappelle qu'en 2003, une directive fédérale a imposé une mise en conformité des ascenseurs à usage privé à des fins de sécurisation des usagers. Des mesures jugées "draconiennes" par des associations...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité