L'immobilier industriel et logistique en Belgique a connu une année record en 2021

Avec un nombre record de transactions, le marché belge de l'immobilier industriel et logistique a enregistré le meilleur volume de souscription de son histoire en 2021, indique mercredi le spécialiste en immobilier d'entreprise JLL.

La Libre Eco avec Belga
L'immobilier industriel et logistique en Belgique a connu une année record en 2021
©Shutterstoc

L'immobilier semi-industriel s'est particulièrement bien comporté, principalement en raison du grand nombre de transactions dans les nouveaux parcs d'affaires. La demande d'espace logistique est restée stable, mais les volumes de transactions sont freinés par la rareté des terrains et la faible disponibilité immédiate. En 2021, un volume total de 2,28 millions de m² - le deuxième plus important depuis que JLL suit cet indicateur - a été enregistré, soit 15 % de plus qu'en 2020, année marquée par la crise covid. C'est seulement la troisième fois que la barre des 2 millions est dépassée. Ce volume est également supérieur de 12 % à la moyenne sur cinq ans et de 25 % à la moyenne sur dix ans.

Néanmoins, des différences sont perceptibles entre les segments de marché: la semi-industrie enregistre le volume le plus élevé jamais atteint, tandis que la logistique cède un peu de terrain malgré la forte demande des utilisateurs.

En effet, 813 000 m² de locaux logistiques ont été loués et vendus en Belgique, soit 17 % de moins que le volume 2020 et 21 % de moins que la moyenne sur cinq ans, mais 6 % de plus que la moyenne sur dix ans. "La raison évidente en est la rareté persistante de l'offre", explique JLL. "Sur le principal axe logistique Anvers-Bruxelles, moins de 1 % du parc immobilier logistique est immédiatement disponible, et nulle part ailleurs plus de 4 %. En outre, la demande du marché est si élevée que les disponibilités actuelles seront épuisées d'ici quelques mois." D'un point de vue géographique, la Région flamande a capté 76 % des transactions, suivie de la Région wallonne (22 %) et de Bruxelles pour le reste. Le plus grand nombre de transactions (28) a été enregistré sur l'axe Anvers-Bruxelles, mais c'est l'axe Anvers-Limbourg-Liège qui a vu s'échanger les plus larges surfaces (271 700 m²).

A l'inverse, l'année 2021 aura été un grand succès pour le marché des espaces semi-industriels : près de 1,48 million de m² en ont été vendus ou loués, soit 45 % de plus qu'en 2020 et 31 % de plus que la moyenne des cinq dernières années. Pour la première fois, plus de 1 000 transactions ont été réalisées, (1 073) soit 20 % de plus que l'année précédente. Les nouveaux parcs pour PME ont contribué à ce nombre exceptionnel de transactions, selon JLL. Plus de 100 000 m² ont également été construits en 2021, ce qui correspond à la moyenne annuelle des cinq dernières années, ajoute l'entreprise.