Quel budget prévoir pour vivre en kot?

Il y a les frais évidents, et puis ceux auxquels on ne pense pas forcément.

Quel budget prévoir pour vivre en kot?
©shutterstock

Alors que de nombreux étudiants sont en train de rechercher un kot pour l'année académique prochaine, il peut être intéressant de rappeler quel budget prévoir pour la location. Wikifin, le programme d'éducation financière de l'autorité des services et marchés financiers, partage quelques conseils très utiles. Nous en avons rajouté quelques uns. En plus du loyer, il y a d'autres dépenses auxquelles les jeunes ne s'attendent peut-être pas pour leur première location. Le point.

1. Le loyer

Eh bien, oui, quand on veut louer un logement, il faut payer un loyer. Jusque-là, rien de neuf. Les loyers dépendent de la ville où l'étudiant veut étudier, de la superficie et du type de bien (logement universitaire ou logement privé). Avant de se ruer sur le premier kot venu, il est donc intéressant de comparer les prix du marché. Par ailleurs, les kots peuvent être loués soit pour 10 mois, soit pour 12 mois. À vous de voir ce qui vous convient le mieux.

Généralement, les loyers doivent être payés tous les mois à la même date. Wikifin conseille aux jeunes d'effectuer un ordre permanent pour être sûr de payer dans les temps.

2. Les charges locatives

Celles-ci s'ajoutent au montant du loyer. Il y a d'une part les charges communes, qui comprennent l'entretien des espaces commun comme l'ascenseur, l'entretien du hall d'entrée... Et il y a également les charges individuelles, qui couvrent l'eau, le gaz ou encore l'électricité.

Comme on vous l'expliquait dans un précédent article, les charges individuelles peuvent être forfaitaires ou provisionnelles. Dans le premier cas, le montant à verser sera le même chaque mois, peu importe sa consommation. Dans le deuxième, il s'agit d'une provision ou d'un acompte sur le montant final de la facture. Cela veut dire que si la facture finale est plus élevée, vous devrez rembourser la différence à votre propriétaire. De même, si elle est moins élevée, c'est votre propriétaire qui devra vous rembourser. Au vu de la situation actuelle des prix de l'énergie, il peut donc être intéressant de garder de l'argent de côté pour faire face à l'augmentation de la facture. A noter que le propriétaire devra toujours vous communiquer le détail du décompte et les preuves du montant dont vous devrez vous acquitter.

3. La garantie locative

La garantie locative est une somme à verser au propriétaire du kot au moment de la location. Cette somme, bloquée sur un compte à la banque, doit lui servir à rembourser les éventuels dégâts constatés à la fin du bail. "Il est généralement demandé au minimum deux mois de loyer de garantie, à payer en même temps que le premier mois de location", explique Wikifin. Cela fait donc une sacrée somme à débourser d'un coup. Toutefois, des organismes peuvent vous aider à la payer, comme le fonds logement ou le fonds Brugal à Bruxelles ou la Société Wallonne du Crédit Social en Wallonie.

4. L'état des lieux

Parfois, l'état des lieux se fait en concertation entre le propriétaire et le locataire mais, souvent, les propriétaires font appel à des agences spécialisées qui sont payantes. Vérifiez bien sur votre contrat de bail qui doit payer quelle somme pour l'état de lieux.

5. La taxe de seconde résidence

Généralement, les étudiants ne se domicilient pas dans leur kot, pour la simple et bonne raison que cela va impacter les impôts versés par leurs parents. Mais, du coup, les jeunes devront payer une taxe de seconde résidence. Certaines communes en dispensent les étudiants, d'autres leur font de belles réductions, d'autres encore leur font payer plein pot. Dans certains cas, cette taxe peut représenter un certain montant. A bien vérifier avant de louer son kot, donc.

6. Les assurances

Précisons d'abord que la loi n'oblige pas l'étudiant à souscrire une assurance incendie ou habitation. Dans la plupart des cas, le kot d'un jeune est d'ailleurs couvert par l'assurance habitation de ses parents. Il peut toutefois être intéressant de vérifier que c'est bel et bien le cas. Et le contenu du kot, est-il également couvert par l'assurance des parents? Autant de questions à poser à son assureur. Wikifin rappelle pour sa part que les compagnies d'assurances proposent généralement des contrats spécifiques pour les logements étudiants.

7. Les autres frais

Est-ce que votre kot est situé loin de l'université? Si oui, il faudra prévoir des frais de déplacement. Est-ce que la connexion internet est comprise dans les charges? Si non, il faudra rajouter ce montant au budget "kot". Est-ce qu'il est meublé? Sinon, il faudra prévoir de l'équipement...