La région de Bruxelles reste beaucoup plus chère que la Flandre

En un an, le prix médian des maisons de type fermé ou demi-fermé a augmenté de 6,5 % et celui des maisons de type ouvert a progressé de 7,6 % en Wallonie.

En Wallonie, le prix médian était en 2021 de 165 000 euros pour des maisons de type fermé ou demi-fermé et de 273 000 euros pour des maisons de type ouvert.
En Wallonie, le prix médian était en 2021 de 165 000 euros pour des maisons de type fermé ou demi-fermé et de 273 000 euros pour des maisons de type ouvert. ©Shutterstock
La Libre Eco avec Belga

La Région wallonne est la région la moins chère pour investir dans l'immobilier avec un prix médian l'an dernier de 165.000 euros pour des maisons de type fermé ou demi-fermé et de 273.000 euros pour des maisons de type ouvert, indique mardi l'office belge de statistique Statbel sur la base des actes de vente enregistrés auprès du SPF Finances. A l'échelle du pays, les prix des maisons ont augmenté entre 7 et 8,3 % (quatre façades) en un an. L'an dernier, le prix médian belge pour une maison de type fermé ou demi-fermé s'élevait à 235.000 euros et celui d'une maison de type ouvert était de 337.000 euros, contre respectivement 455.000 euros et 1.150.000 euros en Région de Bruxelles-Capitale, ainsi que 265.000 euros et 370.000 euros en Flandre.

En un an, le prix médian des maisons de type fermé ou demi-fermé a augmenté de 6,5 % et celui des maisons de type ouvert a progressé de 7,6 % en Wallonie, contre 6,4 % et 6 % en Flandre, ainsi que 4,6 % et 19,8 % à Bruxelles.

Le prix médian des appartements a lui aussi augmenté dans les trois régions: de 5,3 % pour atteindre 240.000 euros à Bruxelles, de 4,8 % à 220.000 euros en Flandre et de 6,5 % à 165.000 euros en Wallonie.

La commune d'Ixelles présentait l'an dernier le prix médian le plus élevé de Belgique pour tous les types de maison avec 835.000 euros, tandis qu'Hastière, dans le Hainaut, était la moins chère (86.500 euros).

En Flandre

En 2021, les prix des maisons en Flandre ont augmenté plus rapidement qu'en 2020, mais la hausse des prix des appartements a ralenti.

Au quatrième trimestre de l'année dernière, les maisons en Flandre étaient légèrement moins chères qu'au troisième trimestre, selon les dernières données de Statbel, l'office statistique belge. Le prix médian d'une maison fermée ou semi-ouverte en Flandre a baissé de 273 000 euros à 265 000 euros.

Fin 2020, les maisons ouvertes étaient également un peu moins onéreuses en Flandre (375 000 euros) que pendant les mois d'été (380 000 euros).

Les prix des appartements n'ont pas baissé au quatrième trimestre. Le prix médian d'un appartement en Flandre était de 220 000 euros l'année dernière, soit 10 000 euros ou 4,7 % de plus.

Bruxelles plus chère

La région de Bruxelles reste beaucoup plus chère que la Flandre, avec un prix médian de 455 000 euros pour une maison mitoyenne (+4,6 %) et de 1 150 000 euros pour une maison dans un lotissement ouvert (+19,8 %). La Wallonie, en revanche, est nettement moins onéreuse : un lotissement fermé ou semi-ouvert ne coûte que 165 000 euros (médiane), et un lotissement ouvert 273 000 euros.

La commune la plus chère de Flandre reste la ville côtière de Knokke-Heist, pour la deuxième année consécutive. Le prix médian était de 777 500 euros, soit plus de 100 000 euros de plus qu'en 2020. À Sint-Martens-Latem, en Flandre orientale, le prix médian était de 648 500 euros l'an dernier, ce qui permet de retrouver la deuxième place. Le trio de tête est complété par Kraainem dans la périphérie bruxelloise (581 601 euros).

Les communes les moins chères de Flandre se trouvent en Flandre occidentale : Messines (152.500 euros), Vleteren (163.000 euros) et Menen (166.000 euros). Le nombre de transactions dans les deux premières municipalités est toutefois resté limité.

Sur le même sujet