Jamais la Belgique n'a compté autant d'agents immobiliers agréés

Alors l'Institut professionnel des agents immobiliers poursuit sa lutte contre les faux agents immobiliers, l'institution a publié ses chiffres pour l'année 2021.

La Libre Eco avec Belga
Au total, 1 500 dossiers disciplinaires ont été ouverts en 2021, dans le cadre de la lutte contre les faux agents immobiliers.
Au total, 1 500 dossiers disciplinaires ont été ouverts en 2021, dans le cadre de la lutte contre les faux agents immobiliers. ©Shutterstock

Le nombre d'agents immobiliers agréés en Belgique a atteint un nouveau record en 2021, en culminant à 10 950 personnes à la fin de l'année, indique jeudi l'Institut professionnel des agents immobiliers (IPI) dans son rapport annuel. Parmi ceux-ci, un tiers était des femmes. La plupart des agents immobiliers sont actifs dans la région de Bruxelles-Capitale (1 941 agents immobiliers). En Wallonie, la plupart des agents se trouvent dans le Hainaut (764) et dans le Brabant wallon (752).

L'institut note également que le métier de syndic est en pénurie. Sur les 10 950 agents agréés, seuls 453 s'occupaient exclusivement de la gestion et de la représentation d'une copropriété. Un peu plus de 3 000 étaient à la fois courtiers et syndics.

"C'est pourquoi l'IPI a lancé cette année une enquête auprès des professionnels de l'immobilier pour rendre le métier de syndic plus attractif. Avec cette enquête, nous souhaitons cartographier les expériences et les difficultés rencontrées. L'analyse servira de base à un plan d'action pour que le métier de syndic devienne plus attrayant pour les professionnels et plus connu du grand public", explique l'institut.

Traque des faux agents immobiliers

Parallèlement, l'institut indique également qu'il poursuit sa lutte contre les faux agents immobiliers. L'an dernier, 17 ont été poursuivis et ont dû cesser leurs activités.

Au total, 1 500 dossiers disciplinaires ont été ouverts en 2021. Il s'agit de dossiers qui portent sur une éventuelle violation de la déontologie. L'année dernière, 183 sanctions lourdes ont été prononcées par les Chambres (tribunaux internes de l'IPI). Il est question de 32 radiations et 151 suspensions. Il y a également eu 113 sanctions mineures prises par les Chambres. Parmi celles-ci, 63 constituaient des avertissements et 50 des blâmes.

Même si elles peuvent revêtir un caractère plus symbolique, elles n'en restent pas moins un avertissement sévère et pourraient mener à des sanctions plus lourdes en cas de récidive par l'agent immobilier concerné.

Sur le même sujet