Eaglestone s’offre des kots d’étudiants en France : de quoi gonfler son chiffre d'affaires de près de 30 %

En rachetant le groupe français Cardinal, le promoteur belge diversifie toujours plus ses activités.

A gauche, Gaétan Clermont, co-CEO et actionnaire du groupe Eaglestone, à droite, Jean-Christophe Larose, PDG et fondateur du groupe Cardinal.
A gauche, Gaétan Clermont, co-CEO et actionnaire du groupe Eaglestone, à droite, Jean-Christophe Larose, PDG et fondateur du groupe Cardinal. ©D.R.
Début 2020, le promoteur belge Eaglestone (dont l'actionnariat est partagé entre Trebor Asset, 35 %, les co-CEO, 35 % et la Compagnie du Bois Sauvage, 30 %) rachetait le promoteur francilien Interconstruction et mettait ainsi le pied dans l'Hexagone. Une acquisition qui lui a apparemment ouvert l'appétit puisque lundi, il annonçait acquérir le groupe français Cardinal. L'Autorité de la concurrence française doit donner son accord mais, d'emblée,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité