Indexer son loyer peut être risqué, mais ne pas le faire peut être pire

La solution pourrait se trouver dans un entre-deux : indexer, oui, mais de seulement 3 %.

François Cartuyvels, cofondateur et gérant de l'agence Immo Dumont (La Hulpe).
François Cartuyvels, cofondateur et gérant de l'agence Immo Dumont (La Hulpe). ©D.R.
En mars, l'indice santé sur lequel est calculée l'indexation des loyers a augmenté de 7,68 % par rapport au même mois de l'année 2020. En avril, la hausse est montée à 7,81 %. En mai, elle a dépassé les 8 %, à 8,34 %. Du jamais vu, du moins ces dernières années. "Pour un loyer de 1 000 euros, cela représente une augmentation mensuelle de plus de 80 euros", s'émeut...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité