L'immobilier toujours moins cher en Wallonie qu'en Flandre et à Bruxelles

Les provinces les plus onéreuses sont le Brabant flamand et le Brabant wallon, tandis que les moins chères sont celles de Limbourg et du Hainaut.

La Libre Eco avec Belga
L'immobilier toujours moins cher en Wallonie qu'en Flandre et à Bruxelles
©Shutterstock

Au premier trimestre 2022, le prix médian pour une maison de type fermé ou demi-fermé s'élevait à 255.000 euros, soit 13,3 % de plus qu'au premier trimestre 2021, selon les données publiées vendredi par Statbel, sur base des actes de vente enregistrés auprès du SPF Finances. Le prix d'une maison de type ouvert était de 360.000 euros (+9,4 %). Les appartements coûtaient eux 225.000 euros, ce qui représente une hausse de 7,1 %. La Wallonie restait la région la moins chère pour l'immobilier. Le prix médian pour des maisons de type fermé ou demi-fermé s'y situait à 169.000 euros, et 285.000 euros pour des maisons de type ouvert.

En Flandre, le prix des maisons de type fermé ou demi-fermé atteignait au premier trimestre 280.000 euros et celles de type ouvert coûtaient 395.000 euros.

C'est dans la Région de Bruxelles-Capitale que le prix est le plus élevé, pour tous les types de logements: 495.00 euros pour une maison de type fermé ou demi-fermé et 1.225.000 euros pour celles de type ouvert.

Les provinces les plus onéreuses sont le Brabant flamand et le Brabant wallon, tandis que les moins chères sont celles de Limbourg et du Hainaut.

Au niveau des communes, Laethem-Saint-Martin (Flandre orientale) est la plus chère et Hastière (province de Namur) la moins coûteuse.