Le viager, un marché de niche qui change avec la crise : "Tout se vend tant que le prix est correct"

Avec la crise économique et l’espérance de vie qui augmente, le viager devient parfois un besoin pour certaines personnes âgées.

Les vendeurs en viager sont plus jeunes qu'il y a quelques années. Leur profil a également changé.
Les vendeurs en viager sont plus jeunes qu'il y a quelques années. Leur profil a également changé. ©Shutterstock
Le viager, tout le monde sait ce que c’est. Ou du moins dans les grandes lignes. On achète un bien à une personne en lui payant un bouquet – généralement entre 30 000 et 50 000 euros – et ensuite des rentes jusqu’au décès du ou des propriétaires. Une manière d’investir son argent, tout en pouvant réaliser une affaire...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité